Les Guides

​​

Le secteur UPPC et l’accueil de réfugiés

Le secteur Une Place Pour Chacun œuvre chaque année pour que notre Mouvement soit accessible à tous.

Les réfugiés et demandeurs d’asile sont un public concerné par cette ouverture.

Mais qui sont-ils ? Quelle est la différence entre ces deux groupes de personnes ? Ont-ils tous droit à la protection ?

Pourquoi fuient-ils leur pays ?

Le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen ont développé un outil pour répondre à ces questions. L’objectif est de faire comprendre au grand public la situation de ces personnes qui ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir les persécutions, la violence ou la guerre.

Tu peux découvrir cette brochure et en savoir plus sur ces groupes de personnes, en cliquant ici.

FEDASIL ET LA CROIX-ROUGE de Belgique : des partenaires de qualité

Fedasil, qu’est-ce que c’est ?

Selon la loi, les personnes ayant quitté leur pays d'origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, etc. ont droit à un accueil.

C’est Fedasil, l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, qui s’en occupe. Elle fournit un logement dans ses centres d’accueil, des repas, des vêtements, un accompagnement social, médical et psychologique. Elle épaule également les demandeurs d’asile au niveau des procédures administratives, leur fournit une assistance juridique, des formations, un service d’interprétariat…
Pour en découvrir plus sur Fedasil, rends-toi sans tarder sur leur site internet.
Source : Fedasil

La Croix-Rouge de Belgique, qu’est-ce que c’est ?

La Croix-Rouge de Belgique appartient à une organisation humanitaire qui agit partout dans le monde.

Cette association a pour mission la prévention des crises médico-psycho-sociales, la lutte contre l’isolement, l’encouragement à la tolérance et le respect des missions structurelles mandatées par les pouvoirs publics. Elle œuvre notamment pour l’accueil des demandeurs d’asile en mettant ses infrastructures à disposition.

Pour en découvrir plus sur la Croix-Rouge de Belgique, rends-toi sans tarder sur leur site internet.
Source : La Croix-Rouge