Les Guides

​​

Découvre la thématique des réfugiés avec tes Lutins

Livre : Eux, c’est nous.

Un très chouette livre a été créé pour la tranche d’âge des Lutins. « Dans le mot « réfugié », il y a le mot « fuir ». Un réfugié doit fuir son pays à cause de la guerre ou parce qu’il est en danger ou persécuté du fait de ses opinions politiques, de sa religion, de son origine… Homme, femme ou enfant, il cherche un « refuge », une protection ailleurs, dans un autre pays.» Cet extrait est sorti du livre « Eux, c’est nous. », des Éditeurs Jeunesse Avec les Réfugiés, qui proposent 8 textes qui aideront les Lutins à comprendre qui sont les réfugiés et leurs histoires.
Découvres-en un extrait dans la revue Lutin 2015-2016. La Fédération pourra te prêter son exemplaire du livre. Il te suffit d’en faire la demande à uppc@guides.be.

Le JDE : être jeune réfugié

Le Journal Des Enfants a publié, en 2012, un article autour de la situation des réfugiés. Il a été rédigé pour expliquer aux enfants ce qu’est être un réfugié et contient des témoignages d’enfants. Tu peux retrouver ce texte sur le site du JDE.

1 Jour 1 Actu : main dans la main avec les réfugiés

Main dans la main avec les réfugiés, le parcours des migrants, pourquoi les Syriens fuient-ils leurs pays ? 6 pages d’actu illustrées d’images et de photos poignantes se retrouvent dans ce petit journal. Tu peux le télécharger ici. lien de téléchargement de l’outil 1 jour 1 actu – outil

Jeu : Couleurs d’étoiles

Objectifs

  • Faire vivre aux enfants le caractère arbitraire et liberticide du refus de jouer avec l’autre sur la base de critères externes tel que le jeans, la couleur des baskets, le genre, etc.
  • Élargir leur vécu à des situations de la vie quotidienne, etc.

Matériel

Papier coloré (au moins 3 couleurs différentes).

Déroulement de l’activité

  1. Former différents groupes auxquels on donne une certaine couleur d'étoile et un secret. Par exemple : les étoiles bleues ont une aversion profonde pour les autres enfants qui ne sont pas de leur groupe, portant des baskets. L’animateur leur explique à quel point porter des baskets, ce n’est pas si terrible. Bien sûr, si on est une étoile bleue ça va, mais pour les autres, etc. Il insiste également sur le fait qu’ils forment un groupe uni. Dans un jeu, s’il y a des gens qui ont des baskets, on essaye d’éviter de leur passer le ballon car souvent ils ratent, etc. Même processus pour les autres étoiles : les étoiles rouges, aversion pour les jeans ; les étoiles jaunes, aversion pour les filles ; les étoiles vertes, aversion pour les garçons... Ensuite, les groupes sont mélangés mais chacun porte sur une étiquette son étoile de couleur et est tenu de garder son secret. Et d’essayer de deviner celui des autres.
  2. Un animateur, si possible n’ayant coaché aucun groupe, lance un grand jeu. Les enfants sont divisés en deux équipes, quelles que soient leurs étoiles. Par exemple, le jeu des dix passes amélioré, c'est-à-dire que chaque Guide tient compte des instructions du point 1.
  3. Une fois le jeu terminé, on demande aux enfants de s'exprimer sur leur vécu pendant le jeu. Ensuite, on demande par équipe leurs idées sur les secrets des autres étoiles et pourquoi ils pensent que ce serait ce secret-là. Les étoiles dévoilent alors leur secret. Ensuite, par différentes questions et en revenant sur le vécu et la thèse des secrets, on leur demande à quoi cela leur a fait penser et pourquoi. Voient-ils des liens avec leur vie quotidienne ? Comment ça s’est passé dans le jeu ? N'est-ce pas difficile de ne pas faire la passe à des gens de son équipe, etc.

Source : www.mrax.be/outils

Jeu : La montre

Objectifs

  • Présenter le concept de stéréotype : une image (trop) simplifiée.
  • Analyser l'action des stéréotypes dans la société : image partagée en société et perpétuée par la socialisation.

Déroulement de l’activité

Disposer les chaises en cercles (une par participant). Si le groupe est trop grand, faire deux cercles. Utiliser du papier adhésif pour dessiner une montre au sol, face aux participants dans le cercle. La montre sert à dynamiser l'exercice, à aider à prendre un rythme rapide, pour assurer la réussite de l'exercice.
Préparer une feuille A4 par participant avec comme titre une catégorie de personne (exemple : artiste, musulman, politicien, Rom, Japonais, prêtre) ou une image suggestive. Demander aux participants de s'asseoir. Distribuer une feuille par personne et expliquer qu'ils doivent associer le mot en haut de la page avec le premier adjectif qui leur passe par la tête. Ils notent alors l'adjectif sur la feuille et la passe au voisin de droite.
Expliquer les règles d'écriture : de haut en bas et ils plient la feuille pour cacher leur adjectif avant de la passer au voisin. L'animateur se trouve au milieu du cercle et fait un signe lorsque les feuilles tournent en même temps (tic tac tic).
Arrêter l'exercice lorsque les feuilles ont fait un tour complet. Reprendre les feuilles et les lire brièvement. Reprendre quelques catégories et les écrire au tableau.
Compterendu

Compterendu et analyse de l’activité

Vérifier le degré d'exactitude du stéréotype/simplification par catégorisation. Les stéréotypes sont-ils mauvais ? Peut-on éviter les stéréotypes ? Comment les stéréotypes sont-ils intégrés dans le processus de socialisation et comment sont-ils transmis/perpétués ?