Les Guides

Entreprends un projet en faveur des réfugiés avec tes Horizons

 

  ​​

BD : Chemins d’exil et Hors-jeu

La Croix-Rouge de Belgique a publié deux bandes dessinées à destination de la tranche d’âge des 14-18 ans. Elles ont pour objectif de sensibiliser les jeunes aux thématiques de l’exil, de l’immigration, du racisme, de la xénophobie et de leurs difficultés. Tu peux les emprunter au Carrick en faisant une demande à l’adresse uppc@guides.be.

Télécharge la Fiche Générale créée par la Croix-Rouge de Belgique qui te présentent les objectifs des activités et te donnent des informations précises sur les thématiques de l’exil, de l’immigration, du racisme et de la xénophobie.

Télécharge également le Dossier Pédagogique de la BD Chemins d’Exil ​et le Dossier Pédagogique du Tome 2 : Hors-Jeu.

La Fédération peut te prêter ces documents. Il te suffit d’en faire la demande via uppc@guides.be.

Jeu : Visage peinturluré

Objectifs

  • Se rendre compte de la discrimination raciale
  • Sentir les conséquences des différences.
  • Penser profondément à l'exclusion

Déroulement de l’activité

Les animés se peignent le visage. Ils se baladent dans des espaces publics, des magasins, des parcs, etc. Ils essayent d'avoir des échanges avec d’autres personnes (si c'est possible, divisez le groupe entre 'acteurs' et 'observateurs' pour avoir des perspectives différentes).

Compte-rendu de l’activité

Propositions de questions: Comment avez-vous ressenti le fait d'être différent? Comment ont réagi les gens? Quelles étaient les différences par rapport à vos expériences quotidiennes? Qu'est-ce que ça vous apprend sur l'inclusion/l'exclusion?
Source : www.mrax.be/outils

Jeu : Carte du monde

Objectifs

  • Être conscient de notre représentation mentale du monde
  • Acquérir une connaissance sur les choix fait par la cartographie pour refléter nos visions ethnocentriques

Matériel

  • Une feuille A4
  • Un stylo par participant
  • Un plus : exemple de cartes du monde

Déroulement de l’activité

  1. L’activité se passe mieux lorsque les participants sont assis en cercle ou en demi-cercle (assurez-vous que, où ils sont, il n’y a pas de carte du monde qu’ils pourraient regarder). Distribuez à chaque participant une feuille et un stylo.
  2. C’est un exercice individuel : chaque participant doit dessiner une carte du monde. L’animateur explique, clairement le degré d’exactitude qu’il attend, en général, demandez de dessiner les contours des continents et les principales iles est amplement suffisant (10-15minutes).
  3. À la fin de l’exercice, l’animateur propose aux participants de montrer leurs cartes aux autres en déposant leur carte en face d’eux. L’animateur donne un instant pour observer les cartes de tout le monde. Ensuite, il y a deux temps : le temps de l’écoute et le temps de l’évaluation.
  4. Pendant le temps de l’écoute, l’animateur encourage les participants à répondre aux questions suivantes: Quelles parties du monde étaient les plus difficiles à dessiner ? D'où êtes-vous partis ? Quelle partie du monde pensez-vous est la mieux/ la moins bien représentée? Qu’est-ce qui a été laissé de côté? L’animateur amène les participants à remarquer les principales tendances : par exemple, les européens tendent à avoir difficile à dessiner l’Asie, laissent une grande distance entre l’Europe et l’Afrique, parfois l’Afrique est complètement séparée de l’Europe et du Moyen-Orient… 5.Pendant l’évaluation, l’animateur peut montrer des cartes différentes (de Mercator, Peters, Robinson, Eckart, Canters) et pointer la caractéristique euro-centrique des cartes de Mercator. Un concept clé pour une représentation juste du monde est qu’il n’y a pas de carte « juste », mais toutes les cartes sont basées sur des représentations qui sont des choix. Elles sont toutes scientifiques mais servent des objectifs différents. On peut penser aux fois où on parle d’un endroit du monde sans savoir exactement où il est et on peut montrer comment la vision de Mercator a entrainé une vision déformée du monde. Une variation de l’exercice est de demander à 1/3 du groupe de dessiner avec l’Europe et l’Afrique au centre, un autre 1/3 de dessiner l’Europe et l’Afrique sur le côté gauche de la carte et le troisième 1/3 de dessiner l’Europe et l’Afrique sur le côté droit de la carte. En voyant comment un groupe a eu facile par rapport aux deux autres, on peut entrainer la discussion notre représentation du monde.

Source : www.mrax.be/outils