Évoquer la thématique des réfugiés par le jeu | Les Guides

Le temps d’une journée, les Aventures de la 3e BWE de Mont-St-Guibert ont pu aborder la question de l’accueil et de l’intégration des réfugiés grâce au jeu.

Pourquoi vouliez-vous aborder cette thématique dans votre animation ?

La question de l’accueil et de l’intégration des réfugiés comprend de véritables enjeux sociaux et politiques primordiaux du monde actuel. Notre but n’était ni d’orienter politiquement les Guides, ni de jouer dans le misérabilisme, mais bien de les sensibiliser à cette problématique.
Avec le staff, nous voulions leur permettre d’acquérir les outils nécessaires pour pouvoir exercer leur esprit critique face aux discours ambiants et peut-être aussi de s’engager plus activement pour la cause.

Vous avez donc décidé d’y consacrer une journée ?

Oui, la difficulté a été de choisir un angle d’attaque précis face à une thématique très vaste. Nous avons décidé d’ancrer notre action dans la réalité belge et de faire une première sensibilisation sous forme ludique.
Nous avons créé un jeu qui retrace le parcours d’un réfugié.

Avez-vous eu de l’aide externe pour préparer le jeu ?

Un membre du staff a participé à la fondation de l’association Law Student With Refugees, lors de ses études. Il a donc obtenu des outils pédagogiques sur la thématique.
Nous nous sommes aussi beaucoup inspirés du site : www.cultures-sante.be/nos-outils

Concrètement, comment se déroulait le jeu ?

Le jeu se déroulait comme ceci :

  1. Un premier brainstorming sur la thématique (idées reçues, a priori, etc.)
  2. Chaque patrouille représentait une famille candidate à l’asile, elle possédait un scénario crédible et tirée d’histoires vécues. Elles devaient fonder leurs demandes sur ce background.
  3. Chaque chef tenait un poste qui représentait une partie du parcours administratif du réfugié.
  4. Les patrouilles pouvaient ensuite se mouvoir librement entre les institutions. Le but étant de trouver la logique du parcours et de réussir sa demande.
  5. Brainstorming sur l’apprentissage, le ressenti durant l’activité et déconstruction des idées du premier brainstorming.

Comment a réagi ton groupe face à ce jeu ?

La sensibilisation a plutôt bien fonctionné. Les Aventures ont perçu la complexité du parcours administratif. Elles ont également éprouvé le manque d’aide et d’indications données qui leur laissait une véritable impression de désorientation, de désarroi et de frustration ; bref le sentiment de rejet que peut connaitre les réfugiés.

Vu le succès, comptez-vous réitérez l’expérience ?

Oui, ce n’était qu’une première étape, le but est d’aller plus loin en se rendant sur le terrain pour rencontrer les acteurs du secteur.